maltech

14’000 lampes.
20 interventions de nuit.
1 partenariat solide.

Après la construction du deuxième tunnel routier du Gothard – prévu en 2030 – le tunnel routier actuel du Saint-Gothard sera totalement rénové. Pour que l’éclairage du tunnel puisse être assuré d’ici là de manière écologique et économique, l’ancien éclairage du tunnel a été remplacé par des lampes LED écoénergétiques. Les travaux ont été réalisés par Kummler+Matter EVT SA – en collaboration avec Maltech. Dans l’interview, Peter Zweifel, directeur de Kummler+Matter EVT SA, donne un aperçu de ce projet super intéressant.

Monsieur Zweifel, votre travail/engagement dans le tunnel du Saint-Gothard a été caractérisé par l’efficacité et la durabilité. Pouvez-vous expliquer cela brièvement?
Le remplacement de l’éclairage existant dans le tunnel par une alternative innovante, a permis de réduire considérablement la consommation d’électricité et les coûts d’exploitation, et de préserver les ressources grâce à la réutilisation des boîtiers des luminaires existants. Concrètement, les nouvelles lampes LED ont besoin de 50% d’énergie en moins, ce qui permet d’économiser environ 3'700 000 kWh. Cela correspond à une consommation d’électricité annuelle d’environ 750 ménages de quatre personnes.

Et quels travaux spécifiques ont été réalisés par Kummler+Matter EVT SA?
Nous étions responsables de la logistique, du démontage et de l’élimination correcte des anciennes lampes, ainsi que du montage et de la mise en service des nouvelles lampes, qui ont été développées et produites par notre partenaire, le fabricant allemand de lampes Norka. Et comme le tunnel fait près de 17 kilomètres de long, il a fallu démonter et remonter un total de 14'000 lampes. Cela a été fait en 20 interventions de nuit.

Avant même le déroulement «rollout» proprement dit, l’installation a pu être testée, pour ainsi dire – comment s’est déroulé ce test?
L’entrepreneur a veillé à ce que l’installation en série de 250 lampes puisse être réalisée à l’avance. C’était extrêmement précieux pour nous. Cela nous a permis d’acquérir une première expérience concernant la construction des luminaires et leurs lampes, la logistique et l’installation, et de réduire considérablement les difficultés lors du déroulement «rollout» proprement dit. D’une manière générale, nous avons bénéficié du fait que notre partenaire Norka a pu influencer l’efficacité de l’assemblage des inserts de lampes pendant leur développement.

Quels ont été les plus grands défis pour vous et votre équipe?  
On avait très peu de temps. Il fallait monter et mettre en service les 14 000 lampes en 24 interventions nocturnes au grand maximum. Le travail logistique devait donc être parfaitement coordonné et adapté à la vitesse de travail des équipes de montage afin d’éviter les interruptions. Toutes les interfaces devaient fonctionner parfaitement. De plus, nos équipes de montage ont transpiré dans le tunnel, où il faisait jusqu’à 30 degrés.

Toute panne ou défaillance d’un élévateur à nacelle aurait eu un impact énorme sur le calendrier déjà très serré.

Peter Zweifel, directeur de Kummler+Matter EVT SA

Pour cette intervention, vous avez compté sur la collaboration de Maltech. Pourquoi Maltech était-il le partenaire idéal?
Les délais étaient très courts. Toute panne ou défaillance d’un élévateur à nacelle aurait eu un impact énorme sur le calendrier déjà très serré. C’est pourquoi nous avons compté sur un partenaire capable de garantir la disponibilité des nombreux élévateurs à nacelle dont nous avions besoin. Il était important pour nous de pouvoir travailler avec des engins de haute qualité et bien entretenus. En outre, nous attachons une grande importance au fait d’avoir, à chaque étape, une personne de contact personnelle que nous pouvons joindre en cas d’urgence, même en dehors des heures de travail normales.

Comment avez-vous trouvé les engins optimaux pour cette opération?
Nous avons discuté en détail de nos exigences avec Maltech et le spécialiste des élévateurs à nacelle nous a fourni les engins adaptés à nos besoins. Maltech a également effectué une inspection sur place pour s’assurer que tout était parfait.

Est-ce que des défis imprévus sont survenus au cours de l’opération?
Grâce à une préparation minutieuse et au test effectué avant le déroulement de l'intervention, le risque de surprise a été minimisé. Bien sûr, nous aurions également été préparés s’il y avait eu un imprévu. Par exemple, nous avions toujours un engin de remplacement de Maltech sur place.

Quelle est votre conclusion?
La mission a été un grand succès pour nous comme pour notre client. Les objectifs communs du projet en termes de qualité, de délais et de coûts ont été atteints et, dans certains cas, même surpassés. Cela n’a été possible que parce que toutes les parties concernées – y compris Maltech – ont entretenu une relation de travail fiable, proactive et de qualité.

5 questions à Martin Etter,
chef key account management

Quels ont été les plus grands défis auxquels Maltech a été confronté dans ce projet ?
Il était important de s’assurer que tous les services que nous avions promis étaient disponibles au bon endroit au bon moment. Pour cela il fallait tenir compte des exigences diverses de tous les partenaires, de l’office fédéral des routes (OFROU) jusqu’à Kummler+Matter EVT SA. En même temps, les conditions cadres complexes des travaux nocturnes dans le tunnel ont dû être clarifiées et coordonnées avec précision.

Comment s’est passée la coopération avec le client ?
Elle a été à tout moment extrêmement efficace. Le flux rapide d’informations a permis de revoir constamment les options et de mettre directement en œuvre les améliorations. Pendant l’opération, tout s’est déroulé comme prévu.

Quelles machines ont été utilisées ?
Les élévateurs sur camionnette MS 100 et SF 10 de 3.5t avec une grande plateforme et une charge utile allant jusqu’à 400 kilogrammes. Il convient de mentionner tout particulièrement que les véhicules peuvent être conduits avec la plateforme levée. De ce fait un déplacement extrêmement efficace et rapide vers le prochain site de montage a pu être effectué. Comparé au travail avec de nombreuses autres plateformes élévatrices, cela a permis de gagner un temps précieux. 

Comment les collaborateurs de Kummler+Matter EVT SA ont été instruits pour le travail avec les élévateurs à nacelle?
Les opérateurs des élévateurs à nacelle ont suivi au préalable une formation d’opérateur ASFP sur notre site de Perlen. La remise des plateformes élévatrices a ensuite eu lieu dans l’après-midi avant la première intervention de nuit. Les 18 employés de Kummler+Matter EVT SA, qui ont travaillé sur nos élévateurs à nacelle, ont été formés et briefés par nos instructeurs qualifiés.

Dans quelle mesure le service de piquet de Maltech a été impliqué ?
Dans le cadre de notre service de piquet, nous avons veillé à ce qu’un technicien de service soit disponible dans la région à tout moment pendant les opérations et aurait pu intervenir en cas de dysfonctionnement. De plus, pendant les travaux, nous avons mis à disposition un élévateur à nacelle de réserve, permettant ainsi un remplacement immédiat en cas d’urgence. Heureusement, nous avons pu terminer cette mission passionnante sans aucune intervention.

Martin Etter

Plus d'efficacité dans la construction des tunnels. Pour vous aussi ?

Martin Etter

Responsable Key Account Management

T 062 207 90 61

Dans toute la Suisse,
dans plus de 30 sites

Nos sites
Karte