maltech
Eric Hunziker

«En 2021, nous avons pu saisir de nombreuses opportunités.»

Monsieur Hunziker, comment avez-vous personnellement vécu l’année 2021 ?
Bien, merci. Ma famille et moi sommes tous restés en bonne santé. Nous avons laissé le télétravail derrière nous. Pour quelques jours nous sommes allés au sud de la France. C’était très relaxant de pouvoir à nouveau s’allonger sur la plage.

Et en tant que CEO de Maltech ?
Avec les élévateurs à nacelle ça monte et ça descend. Je plaisante. J’ai la chance de travailler avec une équipe très professionnelle. Nous avons beaucoup appris de l’année de la pandémie 2020 et avons ainsi pu saisir et mettre en œuvre de nombreuses opportunités en 2021.

Quelles ont été ces opportunités ?
Avant tout, de pouvoir à nouveau avoir un contact direct avec nos clients. C’est pourquoi cette année, nous avons organisé des journées portes ouvertes sur six sites, qui ont bien été visités. Nous avons également élargi notre gamme d’élévateurs à nacelle dans le secteur hybride et ouvert de nouveaux sites.

Et en quelques mots ?
Avec une équipe dynamique et motivée, nous avons enthousiasmé de nombreux clients cette année.

Vous avez mentionné les nouveaux sites. C’est votre stratégie ?
La proximité des clients est au cœur de notre stratégie. Et cela ne peut pas seulement se faire sur papier. Avec bientôt 40 sites, nous offrons aux clients un service qui leur permet d’accéder plus rapidement et plus facilement aux machines.

«La proximité des clients est au cœur de notre stratégie.»

Eric Hunziker, CEO Maltech SA

Et quelles sont les projets pour 2022 ?
Nous allons bien sûr continuer à développer nos services. Les plateformes élévatrices électriques sont un aspect important que nous allons développer et proposer à différents niveaux. Mais je ne veux pas en dire plus pour l’instant. 

Actuellement, quels sont vos plus grands défis ?
Ce n’est pas un secret. Nous ne sommes pas les seuls, tout notre secteur est touché par une pénurie de spécialistes. C’est un défi de mieux faire connaître aux jeunes les métiers variés de mécanicien ou de chauffeur de camion. Notre exigence/but est d’offrir des emplois attrayants et modernes.

De quoi vous réjouissez-vous particulièrement en 2022 ?
Nous avons beaucoup investi dans un parc de machines moderne et innovant. Ensemble, avec une équipe motivée, nous allons pouvoir mettre en œuvre de nombreux projets clients intéressants demandant des challenges. Mais je me réjouis aussi de l’inattendu, de choses qui peuvent être résolues de manière flexible et efficace. Ainsi le travail reste passionnant.

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés pour l’année à venir ?
Sur le plan personnel ? J’aimerais à nouveau gravir une montagne en 2022, qui peut tout à fait être un peu plus haute que celle que j’ai parcourue en 2021 après sept heures de sueur, de volonté et d’habileté.

Qu’aimeriez-vous dire ici à vos clients ?
Merci. Et merci encore.

Et quelques mots à vos collaboratrices et collaborateurs ?
J’ai lu une citation de Marie von Ebner-Eschenbach d’il y a plus de 100 ans : « S’il y a une foi qui permet de déplacer des montagnes, c’est bien la foi en sa propre force ». Je trouve que cette année, avec assiduité et force, toute l’équipe Maltech a déplacé plus d’une montagne.

Dans toute la Suisse,
dans plus de 30 sites

Nos sites
Karte